Dominique Harribey, ingénieur d’études au LAPLACE : Médaille de cristal du CNRS

Cette médaille lui sera remise le 19 octobre à 19h30 au Quai des savoir par Anne-Marie Gué, chargée de mission « Interdisciplinarité » à l’INSIS.

 

Cette médaille distingue des ingénieurs du CNRS qui, par leur créativité, leur maîtrise technique et leur esprit innovant, exercent le métier d’accompagnement de la recherche et contribuent à l’avancée des savoirs et des découvertes scientifiques. Cette année, la médaille de cristal a été attribuée à 20 ingénieur-es, dont 3 en région Occitanie - Pyrénées Méditerranée. L’événement sera articulé autour d’une table ronde animée par le journaliste Mathieu Rouault.

 

Portrait du Lauréat

Selon Dominique Harribey « Cette médaille arrive au bon moment car c’est une reconnaissance nationale qui vient du CNRS, je suis touché et heureux, car elle permet également de valoriser le travail de mon équipe et de mon laboratoire. »

Dominique Harribey, ingénieur passionné de mécatronique, développe des dispositifs expérimentaux, originaux et novateurs ; aussi bien dans le domaine du spatial, de l’automobile, de l’aéronautique et du médical. Il a élaboré des prototypes inédits qui ont permis au laboratoire de se hisser à un niveau mondial de la conception des nouveaux actionneurs électromécaniques. Parmi ses réalisations : un générateur de plasma pour la propulsion électrique de satellites (PPS-Flex), un dispositif magnétique actif pour le retour d’effort dans un système haptique pour aéronef, une roue inertielle pour le contrôle d’attitude orbitale de satellites. En dehors du laboratoire, cet ingénieur a participé à des événements internationaux tels que le World Solar Challenge, une compétition de voitures solaires. Pour cela, il a conçu avec son équipe une chaîne complète de motorisation de véhicule électrique.

Ses atouts

Une créativité qui lui permet de traduire en réalisations innovantes et fonctionnelles les propositions théoriques des chercheurs. Ces quatre dernières années, il a cosigné une vingtaine de publications et deux brevets, dont un en tant que premier auteur. Investi dans la diffusion de l’information scientifique, il réalise de nombreuses photographies et vidéos qu’il diffuse dans des expositions, des festivals, comme le Festival du film de chercheurs et sur les réseaux sociaux.

Pour rencontrer Dominique Harribey :

Cet homme de partage a récemment fait une intervention aux journées d’accueil des nouveaux entrants du CNRS et vous invite le 25 octobre 2016 au café du Quai des savoirs, à échanger autour du thème « Quand l’électricité actionne la matière ». L’originalité de son intervention est basée sur la présentation d’animations et d’expériences ludiques la rendant accessible au grand public.

Plus d'informations

 

Projets de recherche en cours dans son équipe?


Utilisation des plasmas dans le biomédical
L’équipe GREM3 mène actuellement des recherches sur :

  • Une motorisation haute vitesse innovante pour l’automobile,
  • La mise au point de méthodes d’optimisation pour les propulseurs à effet Hall,
  • Les plasmas générés par transformateurs piézoélectriques pour le biomédical,
  • Des roues inertielles magétohydrodynamiques pour le spatial
  • Le morphing sur les ailes d’avion pour les rendre plus aérodynamiques

 

Focus sur le propulseur à effet Hall PPS Flex

Le propulseur PPS-Flex est un projet élaboré par l’équipe GREM3 du laboratoire LAPLACE, en collaboration avec l’équipe GREPHE pour la SNECMA et le CNES.

Il a notamment été testé lors d’une campagne de tir dans les installations sous vide de l’ESA. La particularité de ce prototype unique est qu’il permet de tester une infinité de cartographies magnétiques dont dépend l’efficacité de propulsion du plasma. Ces campagnes d’essais ont permis à la communauté des plasmiciens de mettre en évidence des modes de fonctionnement permettant d’augmenter notablement la durée de vie de ces propulseurs ioniques pour les missions au long cours. Un nouveau prototype « optimisé » est actuellement en test au laboratoire. 

 

A propos du Laboratoire Plasma et Conversion d'Energie (Laplace) UMR CNRS/INP-ENSEEIHT/UPS

 Le LAPLACE est la plus forte concentration de recherche en Génie Electrique et en Plasma de France, et le seul à couvrir de manière intégrée le continuum « plasma/matériaux/systèmes ».Les recherches menées au LAPLACE, vont  de l’étude des mécanismes physiques de conversion d’énergie jusqu’aux systèmes qui les mettent en œuvre.

 

 Effectifs

Chercheurs et enseignants-chercheurs : 110

Doctorants, post-doctorants et stagiaires : 160

Personnel technique : 50

 

Les axes principaux de recherche sont :

  • L'étude comportementale des matériaux et la recherche de nouveaux matériaux pour le génie électrique et l'électronique de puissance,
  • Les études sur les plasmas créés par tout type de décharges et  leurs applications,
  • Le développement d’activités sur les systèmes et plus particulièrement sur les constituants des réseaux électriques, sur l’intégration des systèmes de puissance et leur commande et sur les NTE (Nouvelles Technologies de l’Energie)
  • Interaction Plasma /vivant : régénération cellulaire, effet anti-tumoral des plasmas et étude des plasmas sur la protéine prionique

 

 

 

 

Télécharger le kit presse

Contactez l’ENSEEIHT

L’École Nationale Supérieure d'Électrotechnique, d'Électronique, d'Informatique, d'Hydraulique et des Télécommunications

2, rue Charles Camichel - BP 7122
31071 Toulouse Cedex 7, France

+33 (0)5 34 32 20 00

Contacts

Certifications

  • Logo MENESR
  • Logo UTFTMP
  • Logo INP
  • Logo INPT
  • Logo Mines télécoms
  • Logo CTI
  • Logo CDEFI
  • Logo midisup