Ma thèse en 180 secondes : finale régionale

Pour la quatrième année consécutive le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) organisent dans toute la France le concours  Ma thèse en 180 secondes.

Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi que lancent les deux organismes aux jeunes doctorant·e·s. Ce coup de projecteur sur les jeunes chercheur·e·s les invitera à développer leurs compétences en communication, mais permettra aussi de montrer le dynamisme de la recherche française.

Ce concours propose aux doctorant·e·s de présenter leur sujet de recherche en termes simples, devant un jury composé de chercheurs, de journalistes, de représentants du CNRS, de représentant·e·s du monde socio-économique et d'un auditoire profane et diversifié.
Chaque doctorant·e dispose de 3 minutes pour exposer, de manière claire, concise et convaincante, son projet de recherche.

Les grandes étapes du concours

  • Les 18 doctorant·e·s distingué·e·s participent à la finale régionale le Lundi 24 Avril 2017 au théâtre Sorano.
  • Trois prix sont décernés : le prix du jury, le prix du public et le prix partenaire. Le lauréat·e du prix du jury participera à la demi-finale nationale qui aura lieu les 13 et 14 Juin à Paris.
  • Les trois lauréat·e·s de la grande finale nationale représenteront la France lors de l'édition internationale du concours, à Liège en Belgique à l’automne 2017.

La finale régionale

Lundi 24 avril à 18h au Théâtre Sorano, 18 candidat-e-s seront face au jury, dont 4 doctorants de l'INP :

  • Eve-Anne Laurent (Ecole doctorale SEVAB) en 2ème année de thèse dans le laboratoire AGIR - Agrosystèmes et agricultures, gestion des ressources, innovations et ruralités, dont le titre de la thèse est : Efficience de l'utilisation de l'azote par le blé dur soumis à une application foliaire de biostimulants.
  • Loïc Oger (Ecole doctorale SDM) en 3ème année de thèse dans le laboratoire CIRIMAT - Centre interuniversitaire de recherche et d'ingénierie des matériaux, dont le titre de la thèse est : Corrosion sous contrainte et fragilisation par l'hydrogène d'alliages d'aluminium de la famille 7xxx (Al-Zn-Mg): identification des éléments microstructuraux critiques pilotant l'endommagement à l'échelle locale.
  • Lucille Payet (Ecole doctorale EDSYS) en deuxième année de thèse dans le laboratoire LGC - Laboratoire de génie chimique, dont le titre de la thèse est : Outil logiciel Robuste pour la conception de Réseaux d'Echangeurs de chaleur Flexibles (projet RREFlex).
  • Sophie Yvon (Ecole doctorale SEVAB) en 3ème année de thèse dans le laboratoire TOXALIM - Laboratoire de toxicologie alimentaire, dont le titre de la thèse est : Etude des propriétés anti-inflammatoires du lait d'ânesse sur deux modèles de pathologies digestives et élaboration d'un produit alimentaire.

    

À découvrir ou redécouvrir les vidéos des 18 candidats finalistes du concours Midi-Pyrénées 2016 et les photos de la soirée ! © Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

Contactez l’ENSEEIHT

L’École Nationale Supérieure d'Électrotechnique, d'Électronique, d'Informatique, d'Hydraulique et des Télécommunications

2, rue Charles Camichel - BP 7122
31071 Toulouse Cedex 7, France

+33 (0)5 34 32 20 00

Contacts

Certifications

  • Logo MENESR
  • Logo UTFTMP
  • Logo INP
  • Logo INPT
  • Logo Mines télécoms
  • Logo CTI
  • Logo CDEFI
  • Logo midisup